Official World Shop
Mon compte

Le Thiers

Le couteau « Le Thiers » est un modèle ainsi qu’une marque déposée auprès de l’I.N.P.I par la confrérie du Couteau de Thiers en juillet 1994.

La confrérie du couteau de Thiers (également appelé « Couté de Tié » en patois) est un regroupement de couteliers français issus uniquement et seulement du bassin géographique thiernois et qui ont pour but de se fédérer et de promouvoir une fabrication 100% française et de qualité.

Le modèle de couteau « Le Thiers » est la propriété exclusive de la Confrérie, qui en concède l’utilisation à ses adhérents.

Les couteliers thiernois lorsqu’ils développèrent le couteau « Le Thiers » en 1994 avaient deux objectifs. D’une part,  contrecarrer l’hégémonie du couteau laguiole. D’autre part, à travers le couteau « Le Thiers », l’objectif était de ne surtout pas commettre à nouveau l’erreur qu’il y avait eu pour le laguiole, : en l’occurrence le type de couteau « Le Thiers » a été déposé à l’I.N.P.I dès son lancement en 1995 aussi bien pour sa marque que pour le  le modèle.

Aussi un coutelier, pour pouvoir produire, doit se plier à de nombreuses règles strictes liées à la qualité de fabrication et bien sûr à l’origine géographique de la fabrication. En effet un couteau estampillé « Le Thiers » doit être absolument fabriqué dans son intégralité dans le bassin de Thiers. En outre, le coutelier doit être membre de la Confrérie.

La manufacture Arbalète G. David développe un couteau « Le Thiers » dès 1995.

Toutes les règles concernant la qualité ainsi que l’origine des produits sont rédigées dans le règlement de la jurande. La Jurande est un système qui existe depuis l’ancien régime ; c’est un groupement professionnel autonome avec une discipline collective stricte, composée de membres égaux unis par un serment.

Par conséquent, chaque coutelier souhaitant développer une fabrication du couteau « LE THIERS » est tenu de respecter le règlement de la jurande, sous peine d’en être exclu et de se voir ainsi retirer le droit de fabriquer le modèle.

Le respect du règlement et des statuts de la Jurande est contrôlé par le Conseil de Jurande. De même, avant de pouvoir fabriquer puis commercialiser un nouveau modèle « Le Thiers », le coutelier doit obtenir un agrément de fabrication et de commercialisation après que le Conseil de Jurande ait statué puis validé le modèle.

Vous trouverez ci-dessous les  6 principaux points qui sont inscrits dans la 4ème Jurande (la première Jurande ayant été rédigée en 1582):

1-Le Coutelier devra justifier de cinq années d’activité coutelière.

2-Le graphisme ou le prototype déposé par le candidat Coutelier devra avoir reçu l’agrément de la Confrérie sur décision du Conseil de Jurande.

3-Chaque coutelier adhérent au pacte de Jurande devra apposer sa propre marque sur les tables de marques et matricules instituées par la Confrérie.

4-Pour pouvoir procéder à la fabrication et à la commercialisation du couteau « Le Thiers », le coutelier s’oblige à faire figurer sur le couteau la marque « Le Thiers » ainsi que le poinçon « T. »

5-En aucun cas, le coutelier ne pourra effectuer ou faire effectuer des opérations se rapportant à un rang quelconque en dehors du bassin coutelier thiernois.

6-Le coutelier sera tenu de fabriquer le couteau « le Thiers », et dans tous ses composants, à partir de matériaux reconnus de qualité par l’ensemble de la confrérie.