Official World Shop
Mon compte

La manufacture Laguiole Arbalète Genès David

Nous pourrions mettre en avant notre savoir-faire, parler des trois générations de couteliers qui se sont succédées sous le signe de l’Arbalète, détailler longuement les nombreuses opérations qui président à la naissance d’un couteau.
Nous serions particulièrement bien placés pour vous les raconter, puisque de la fabrication de la lame jusqu’à l’assemblage final, elles sont toutes réalisées dans nos propres ateliers.
Nous pourrions vous parler de travail… mais nous préférons vous parler de plaisir. De votre plaisir et de notre plaisir. Du plaisir qu’on prend à caresser des yeux puis de la main des matériaux nobles, authentiques.

La vraie valeur d’un objet c’est lorsque, au-delà de la réponse parfaite à sa fonction, émane de lui le plaisir qui a été pris à le réaliser. Voyez  une corne soigneusement choisie, découpée, mise en forme, montée puis polie :  devenue manche de couteau, elle va vous raconter une histoire, une histoire de plaisir. On pourrait même dire une histoire d’amour…

Montage d’un couteau Laguiole


L’excellence depuis 1810

En 1922, Monsieur Genès David donne naissance à la société qui porte son nom. L’apparition du nom Arbalète remonte, lui, au XIXe siècle : il appartenait aux ancêtres de Monsieur Genès David. A cette période, la manufacture produisait principalement des couteaux pliants régionaux tel que l’Aurillac, l’Yssingeaux, le Langres, le London, le Pradel ou encore l’Aveyronnais.

La manufacture, alors implantée sur le flanc de la montagne thiernoise surplombant la Vallée des Rouets, produisait également des couteaux de métier tel que les serpettes ou bien le greffoir.

Le petit atelier, situé au cœur de la montagne thiernoise à Granetias, s’est développé au fil des années tout en affinant son savoir-faire.

Vers les années 1960, la fabrication artisanale du couteau Laguiole avait quasiment disparu : à cette période il ne se produisait presque plus de Laguiole au village du même nom situé dans l’Aveyron. Alors Monsieur Genès David commença à en relancer la fabrication artisanale à Thiers. Par la suite, Monsieur Jean-Louis David, ayant succédé à son père, développa la fabrication du couteau Laguiole de façon considérable . La gamme de Laguiole proposée par la manufacture prend alors un formidable essor. Depuis, une infinité de déclinaisons ont été créées autour de la forme originale du Laguiole. Au fils des années, la manufacture devient la grande référence du couteau Laguiole artisanal.

Tradition et création

Aujourd’hui, la manufacture Laguiole Arbalète Genès David perpétue l’excellence de la fabrication artisanale et traditionnelle des maîtres couteliers thiernois. Tout en poursuivant la fabrication des modèles qui ont fait sa réputation, Arbalète G. David parie sur l’avenir.

Sculpture d’un manche en corne de buffle


Un savoir-faire unique

Toutes les étapes de fabrication sont réalisées dans nos ateliers. L’atelier de Saint-Rémy- sur-Durolle est implanté dans une forêt de pins au cœur de la montagne thiernoise : ce cadre unique illustre notre volonté de faire perdurer le savoir-faire d’antan.
La réalisation d’un couteau nécessite de nombreuses heures de travail. Il est nécessaire de distinguer deux phases :  d’une part la fabrication des pièces à partir de matières authentiques et de qualité ; d’autre part, le montage des couteaux. Au total, ce sont plus d’une centaines d’étapes qui sont nécessaires à la fabrication du couteau Laguiole.

Les lames sont découpées dans un acier suédois haut de gamme, le 12C27. Cet alliage inaltérable est bien connu pour sa résistance. Arbalète G. David réalise toujours, pour les amateurs de couteaux traditionnels, les lames en acier carbone, comme autrefois. Cet acier prodigue à la lame un formidable tranchant.

Caisse traditionnelle de travail des compagnons de la manufacture

 

La manufacture d’Arbalète Genès David aujourd’hui

 

Découvrez aussi notre site pour l’Allemagne : www.laguiole-arbalete.de